pour les dates de stages, veuillez consulter le site

pour les dates de stages, veuillez consulter le site

STAGE CUISINE

STAGE CUISINE

Le jardin d'Hélène vous invite à remettre au goût du jour
les connaissances ancestrales des plantes sauvages,
sous la forme de stage de 1 à 7 jours, d'ateliers culinaires,
de conférences et de sorties nature.

Pour tous renseignements n'hésitez pas à me contacter au 03 23 60 24 34,

ou par mail
jardinhelene@orange.fr

jeudi 12 janvier 2017

" Ce que tu fuis te poursuit, ce à quoi tu fais face s'efface"

dimanche 1 janvier 2017

LE JARDIN D'Hélène vous souhaite

Le Jardin d'Hélène et ses jolies plantes vous souhaitent
une année ensoleillée


une année farceuse


une année givrée

une année féerique



une année délicate

une année lumineuse


une année légère


une année bienveillante 
une année équilibrée


 une année protectrice                            une année soyeuse


 une année amoureuse

vendredi 23 décembre 2016

L'infini pouvoir de transformation de l'esprit

" Nous avons tous en nous un mélange d'ombre et de lumière, mais cela ne veut pas dire que nous sommes condamnés à rester ainsi pour toujours. Nos habitudes ne restent les mêmes que tant qu'on ne fait rien pour les changer. Se dire qu'on est comme ça, que c'est à prendre ou à laisser, et abandonner la course avant d'avoir franchi la ligne de départ, tout cela revient à sous-estimer considérablement le pouvoir de transformation de notre esprit. Notre possibilité de contrôler le monde extérieur est bien sûr très limitée, mais ce n'est pas du tout la même chose avec notre monde intérieur. Ce qui m'étonne toujours, ce sont les efforts inouïs qu'on fait dans la vie quotidienne pour courir après des buts aussi vains qu'épuisants, mais pas pour trouver ce qui apporte un bonheur certain.
Beaucoup pensent qu'il est trop long et difficile d'entraîner son esprit. On sait pourtant pertinemment qu'il faut des années pour apprendre à lire, à écrire, à s'instruire, à apprendre un métier, ou à maîtriser un art ou un sport. Par quel mystère l'entrainement de l'esprit ferait-il exception ? Si l'on veut devenir plus ouvert, plus altruiste, moins confus et trouver la paix intérieure, il faut nécessairement faire preuve de persévérance."
Matthieu Ricard , extrait du livre "trois amis en quête de sagesse"

mercredi 21 décembre 2016

PETITS PAINS CUITS à la vapeur

250 gr de farine de blé
1 c à café de bicarbonates
1 c à café de sel de l Himalaya
80 gr de carottes râpées
1 c à soupe de purée d'amandes
100 ml de jus de betterave
50 ml d'eau
1 c à soupe de graines de sésame noir
Mélanger les ingrédients afin d'obtenir une pâte, la diviser en 6 boules.
Les faire cuire 1/2 heure dans un cuit vapeur ou 20 minutes au four à 180.

lundi 19 décembre 2016

SALADE D'ENDIVES, RADIS NOIR ET COURGE

endives
radis noir
courge spaghetti
noix
gomasio de graines de courges
citron
huile d'olive
algues en paillette
tofu aux épices ( facultatif)
Même proportion d'endives, de radis et de courge. Les endives sont émincées finement, les radis et courge râpés.
Mélanger le tout, faire une vinaigrette au citron et huile d'olive. Ajouter ce que vous aimez: graines germées, algues en paillettes, noix, gomasio, poudre de prêle, poivre.
Pour le tofu à faire soi-même: découper des petits morceaux de tofu  nature, les faire revenir à l huile de coco avec curcuma, curry, galanga.

samedi 17 décembre 2016

velouté de champignons et courge spaghetti

250 gr de champignons
250 gr de courge
1 oignon
1 gousse d'ail
crème d'amande
sel, poivre
huile d'olive
Faire revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive avec l'ail, ajouter les champignons émincés et faire cuire 1/4 d'heure. Ajouter la courge coupée en morceaux et de l'eau, refaire cuire 10 minutes.
Mixer le tout, saler, poivrer. Ajouter un peu de crème .
Servir avec des graines germées et des noisettes concassées.

jeudi 15 décembre 2016

LES SONS ET LA MUSIQUE

"Les sons et la musique, c'est ce qui agite et anime les artères et les veines; c'est ce qui circule par les souffles vitaux et conduit le coeur à l'harmonie et à la rectitude."
Se Ma Tsien

mardi 13 décembre 2016

"Afin de guérir une maladie,
il convient d'en connaitre la cause. Puis  on la traite avec l'alimentation. Ce n'est que lorsque celle-ci est insuffisante que l'on utilise les plantes et les aiguilles."
Sun Si Miao

dimanche 11 décembre 2016

vendredi 9 décembre 2016

mercredi 7 décembre 2016

L'Aubépines

C'est le moment d'aller cueillir les baies d'aubépines aux propriétés médicinales multiples.

Propriétés médicinales de l'aubépine ( Crataegus monogyna )

UTILISATION INTERNE

  • Troubles cardiaques légers : palpitations, insuffisance et troubles du rythme cardiaque, l'aubépine agit comme un fortifiant du cœur. Spasmes vasculaires. Angine de poitrine. Action sur athérosclérose, hypertension,
  • Troubles du système nerveux : anxiété et insomnie,irritabilité
  • Pour la ménopause : calme les bouffées de chaleur et les palpitations
  • Troubles digestifs:  difficulté de digestion liée à l anxiété, diarrhées, dysenterie ( on utilisera les baies), antispasmodique

UTILISATION EXTERNE

L'utilisation externe est peu connue, mais si l'on souffre d'angine ou de laryngite, il est possible d'utiliser l'aubépine en gargarismes.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Problèmes cardiaques légers. L'aubépine est recommandée pour divers troubles cardiaques comme ceux du rythme, l'insuffisance ou les palpitations. Des principes actifs contenus dans les fleurs contribuent à traiter ces troubles. Ils vont permettre d'amener plus facilement le sang des artères vers le cœur.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

L'aubépine serait fortement utile lors de troubles du système nerveux, qu'il s'agisse d'insomnies ou aussi d'anxiété. Dans un autre registre, elle serait aussi conseillée pour traiter les différents symptômes de la ménopause. Il s'avère que cette plante est aussi utile en cas de maladies comme l'angine ou la laryngite.

Histoire de l'utilisation de l'aubépine en phytothérapie

L'aubépine est répandue en Europe et en Amérique du Nord. Elle est d'abord utilisée pour traiter les troubles vasculaires dans la médecine traditionnelle chinoise. Puis en Europe, au Moyen Age, elle sera reconnue pour traiter les calculs rénaux et vésicaux. A la fin du XIXe siècle, on reconnaît les différents usages de l'aubépine : ses effets sur le cœur, comme fortifiant par exemple, et ses effets contre l'anxiété. Aujourd'hui, différents médicaments comportant de l'aubépine existent. En Europe, on compte plus de deux cents préparations médicinales à base de cette plante.

Description botanique de l'aubépine

L'aubépine est un type d'arbuste ou d'arbre aux rameaux épineux pouvant atteindre jusqu'à dix mètres de hauteur. Ses feuilles ont jusqu'à cinq lobes et sont vertes et brillantes. Les fleurs, très odorantes, sont blanches ou légèrement rosées et sont groupées en corymbes, c'est-à-dire disposées sur un même plan. Le fruit de l'aubépine est appelé cenelle. Il est de couleur rouge vif et sa chair est jaune. A l'intérieur, on retrouve un noyau. Il existe plusieurs sortes d'aubépine, comme l'aubépine à deux ou à cinq styles par exemple. Il s'avère difficile de les différencier. La couleur des fleurs ou le nombre des noyaux peuvent être une des seules manières de les distinguer. On peut trouver de l'aubépine en Asie du Sud-Ouest, mais aussi en Europe et en Amérique du Nord, plutôt en lisière de forêts.

Composition de l'aubépine

PARTIES UTILISÉES

Les fleurs, les rameaux et les fruits sont les parties utilisées en phytothérapie.

Utilisation et posologie de l'aubépine

DOSAGE

- On utilise beaucoup de préparations comme des infusions. Pour cela il faut entre 10 et 20 g de fleurs séchées par litre d'eau que l'on laisse infuser dix minutes. Il est recommandé d'en boire de deux à trois tasses par jour. Un autre type d'infusion est possible avec les baies de l'aubépine à utiliser en décoction.
- Elle s'utilise en gargarismes pour les maux de gorge. Il en faut 10 g pour un litre d'eau bouillante, qu'on laissera infuser dix minutes aussi.

lundi 5 décembre 2016

L'églantier

 Les cynorhodons sont à cueillir en ce moment, délicieux en confiture, ils ont des vertus médicinales non négligeables surtout en période de froid...
Les vertus naturelles
L'églantier est riche en vitamines A, B1, B2, B3, C et K. Il contient également des flavonoïdes, des polyphénols.
Les pétales, les fruits et les feuilles sont comestibles.

Les pétales peuvent être utilisés pour la fabrication de lotion ou de teinture mère comme cicatrisant, tonique du visage, contre la couperose et la peau grasse. Astringents, les cataplasmes de pétales d'églantier (ou de rose) sont anti-inflammatoires et soignent de petites blessures.

Avec les fleurs séchées on prépare des tisanes employées comme laxatif doux.

En tisane,  les feuilles de l'églantier sont astringentes, elles calmante les diarrhées et les irritations de l'intestin. Elles sont aussi vermifuges.

Les fruits, (les cynorhodons) sont très riches en vitamine C, bien plus qu'une orange ! 100 g de cynorhodons renferment 500 à 800 mg de vitamine C alors que l'orange en contient 95mg.
Les cynorhodons sont prescrits dans les cas de grippes et de rhumes. La vitamine C est réputée pour réduire la durée des symptômes grippaux.
Les cynorhodons séchés, en tisane décoction, décongestionnent les voies respiratoires, soulagent les maux de gorge et la toux.
Les cynorhodons peuvent également être consommés en cas de fatigue, asthénie ou convalescence.

samedi 3 décembre 2016

L'églantine

Il y a bien longtemps, quand le monde était très jeune et que les hommes n’avaient pas encore émergé, aucune fleur n’égayait la prairie. Seuls y poussaient des herbes et des buissons gris-vert.
Mère Terre était bien triste, car sa robe manquait de relief et de couleurs.
Elle avait tant de fleurs dans le cœur : des bleues comme le ciel, des blanches comme la neige, des jaunes comme le soleil brillant de midi, des fleurs rose tendre comme la naissance de l’aube un jour de printemps. Toutes, elle les portait en elle, mais aucune ne venait fleurir sa terne robe grise
Comprenant sa tristesse, une petite fleur décide de prendre place sur sa robe afin de la rendre plus belle. Elle entreprend le long chemin dans les couloirs sombres et humides du ventre de la terre et s’installe sur la prairie. Mais lorsque le Démon du Vent l’aperçoit, il se met à gronder ; « je ne veux pas cette jolie fleur sur mon terrain de jeux »
Hurlant et rugissant il se précipite sur elle et souffle sa flamme de vie. Mais l’esprit de la petite fleur regagne bien vite le cœur de la terre.
D’autres fleurs, courageuses, sortent à leur tour, mais le Démon du Vent, déchaîné les tue l’une après l’autre.
Vient le tour de la malicieuse églantine, rose sauvage des prairies. Courageusement elle se glisse dans les couloirs sombres et humides du ventre de la terre. Elle s’installe confortablement sur la prairie, arrange sa robe, s’appuie contre un vieux buisson content de lui faire une petite place, s’accroche à ses branches avec ses multiples épines et attend. Le Démon du vent aperçoit bientôt Eglantine et se précipite sur elle en hurlant. Elle est bien jolie mais je ne veux pas d’elle sur mon terrain de jeux. Il s’élance, grondant, soufflant de violentes bourrasques. Eglantine s’accroche au vieux buisson, elle frissonne et très vite son parfum subtile embaume l’air et atteint le Démon du vent. Il recule, il revient doucement, il s’enroule dans ce voile parfumé.
Son parfum est doux, je ne peux ôter la vie à une si jolie personne qui sent si bon. Il faut qu’elle reste ici, avec moi. Il faut que j’adoucisse ma voix, que je lui susurre de douces chansons. Il ne faut pas que je l’effraye avec mon terrible vacarme.
Et le Démon du vent se change en Zéphyr. Il fait sa cour à l’églantine. Il envoie de douces brises sur la prairie. Il fredonne de jolies chansons. Il a cessé d’être un Démon !
Alors Eglantine appelle toutes les autres fleurs, qui à leur tour font le voyage
pour venir habiller la prairie. Les bleues …. Les blanches…les jaunes….les roses…..
Et c’est ainsi que grâce à la malicieuse et courageuse églantine, la terre est désormais habillée de si belles couleurs.
Conte Scioux Lakota sur la naissance des fleurs